Préoccupation enfin pour les parents, soucieux d’aider leurs enfants à adopter des comportements quotidiens capables de leur construire un solide avenir d’adultes en bonne santé.

Mais entre préoccupation et obsession, il y a comme une différence que la rime avec nutrition ne doit pas masquer. Manger est un plaisir : plaisir des moments partagés, plaisir des sens. Mieux. Manger peut aussi être un atout pour la santé. Alors, pour la plupart d’entre nous, il suffit de digérer quelques informations de base permettant rapidement de privilégier dans notre alimentation et notre mode de vie les éléments protecteurs… et d’en éliminer si possible  ceux qui constituent des facteurs de risque.

Le principe de base est simple comme bonjour : fonctionnement, croissance, et bonne santé de notre organisme dépendent en grande partie de  l’apport quotidien en nutriments que nous procurent les aliments.

Il existe deux sortes de nutriments : les macronutriments (protéines, glucides et lipides) et les micronutriments (vitamines, minéraux et oligo-éléments)

Macronutriments : les costauds font la loi

Les protéines sont les bâtisseuses de notre organisme. Elles permettent de construire et d’entretenir le corps, les muscles et le cerveau, de renouveler les tissus.

-          D’origine animale, elles sont contenues dans la viande, le poisson, les œufs, mais aussi dans les laitages. Elles apportent beaucoup d’acides aminés.

-          D’origine végétale, elles sont contenues dans les céréales, le soja et les légumes secs, tels que lentilles, pois cassés, haricots secs. Elles sont riches en fibres, vitamines et minéraux.

Les deux types de protéines – animales et végétales – sont complémentaires et absolument indispensables à tous les êtres vivants complexes (mammifères, oiseaux, poissons) et pas seulement à l’Homme.

Les glucides sont mieux connus sous le nom de… sucres et apportent rapidement l’énergie nécessaire aux muscles et au cerveau. C’est le carburant de base de toutes les cellules du corps.

-          Les sucres dits « rapides » sont assimilés en 45 minutes par l’organisme et on les trouve dans les produits à goût sucré : sucres, pâtisseries, sodas, fruits.

-          Les sucres dits « lents » nécessitent plusieurs heures pour être assimilés. On les trouve dans les féculents, céréales, pommes de terre, légumes secs. Les sportifs – grands consommateurs de pâtes ! - connaissent leur intérêt lorsqu’il s’agit de puiser dans les réserves.

/>
/>