mots clé : Eté, vacances, vaccinations, turista, paludisme, dengue, chikungunya, enfants, canicule
Pure obligation ou simple précaution

Ailleurs et vaccinés

Partir loin de chez soi ne mérite plus aujourd'hui de figurer au rang des exploits à la Indiana Jones. Mais, des vaccinations négligées peuvent rendre nos destinations internationales inutilement aventureuses. Notre guide pour ce tour du monde : le Haut Conseil de la Santé Publique. Rien que ça !

Lorsque l'on veut voyager, il n'existe que deux catégories de vaccins: ceux que l'on doit faire, quelle que soit sa destination, lointaine ou pas et ceux qui s'imposent en fonction des pays où l'on va séjourner.

Pour tous – qu'importe le périple ou le périple choisi – il faut contrôler la mise à jour des vaccinations figurant dans le calendrier classique contre notamment le tétanos (contractable à la suite d'une banale blessure), la poliomyélite (endémique dans tous les pays en développement) et la diphtérie (très répandue sous les tropiques mais aussi dans la plupart des pays de l'ex URSS…). La vaccination des adultes contre la coqueluche est indiquée à l'occasion du rappel D.T.Polio afin de prévenir la coqueluche des nourrissons, trop jeunes pour avoir reçu les trois doses de vaccin coquelucheux.

Certaines vaccinations doivent être envisagées en fonction de la situation épidémiologique de la zone visitée.

La vaccination contre la fièvre jaune est indispensable pour tout séjour dans une zone endémique intertropicale d'Afrique ou d'Amérique du Sud, même en l'absence d'obligation administrative. Elle est possible pour les enfants dès l'âge de 9 mois mais est fortement déconseillée aux femmes enceintes, pendant toute la durée de la grossesse.

Attention, la vaccination n'est possible que dans un centre agréé et nécessite une injection au moins 10 jours avant le départ (mais elle est efficace 10 ans).


La vaccination contre l'encéphalite japonaise concerne les séjours dans une zone délimitée par le Pakistan à l'Ouest et les Philippines à l'Est. Elle est possible chez les enfants dès l'âge de 1 an.

Attention, la vaccination n'est possible que dans un centre agréé. Prévoir un délai confortable car elle nécessite trois injections réparties sur un mois entier.

L'encéphalite à tiques est peu connue, mais active dans les zones rurales ou en forêt en Europe centrale, orientale et du Nord, au printemps et en été. Il existe depuis peu une présentation enfant.
Attention, trois injections très espacées sont nécessaires: 3 injections espacées d'un mois, puis deux autres aux mois 5 et 12…

La vaccination contre la méningite à méningocoque est exigée pour les personnes se rendant notamment aux pèlerinages de La Mecque et de Médine, en Arabie Saoudite. Elle est possible dès l'âge de 2 ans.
Attention, la vaccination doit dater de plus de 10 jours et de moins de trois ans au moment du départ

Souvent, ce sont les conditions de séjour qui vont imposer le type de vaccinations pratiquées.
/>
/>