Aujourd'hui, les techniques employées relèvent davantage de l'Odyssée de l'espace que de la momification de Toutankhamon.

Parmi elles, l’imprégnation polymérique est une méthode récente qui permet de créer des spécimens anatomiques destinés à approfondir les connaissances médicales.

L'exposition "A corps ouvert" utilise cette méthode. Les spécimens anatomiques qui la constituent sont de véritables corps, l’eau contenue dans les tissus étant remplacée par des polymères. Tous les corps et matériaux contenant de l’eau, que ce soit le cuir, le bois, les plantes, les insectes et les animaux, peuvent être traités par imprégnation polymérique. Mais, avoir sans cesse conscience que les corps que l'on découvre au fil de l'exposition sont de vrais corps contribue indéniablement au trouble qui envahit le visiteur. Ce qui apparaît comme irréel est en fait le réel. Le mort a l'apparence du vivant. C'est beau – parce que la dimension artistique est incontestablement mise en avant – et effrayant – parce qu'on n'a pas peur de regarder les morts en face…

Un réalisme de rêve

Le type de polymère utilisé pendant le processus d’imprégnation détermine les propriétés visuelles du spécimen (transparent ou opaque) et mécanique (flexible ou rigide). L‘extrême réalisme et le caractère unique de chaque spécimen conservé par la méthode d’imprégnation polymérique permettent aussi bien aux étudiants en médecine ou aux biologistes qu’aux non initiés d’avoir un regard extraordinairement précis sur la nature du corps humain et d’atteindre un niveau de détails impossible à obtenir avec les spécimens préservés par les méthodes de conservation traditionnelles.

Le corps humain est composé de différents groupes d’organes qui agissent entre eux de façon coordonnée afin de remplir les fonctions vitales. Le visiteur est embarqué dans un voyage visuel au cœur des différents systèmes composant le corps humain, décrivant en détail la taille, la forme, la structure, la position et la fonction de ses organes.

L’exposition est divisée en six sections mettant en relief différents groupes d’organes du corps. Dans chaque section, des spécimens entiers de corps sont exposés (disséqués de façon à mettre en relief chaque système organique). Les corps sont présentés sur des socles et les organes sont présentés dans des vitrines. Si vous passez par Lyon avant cet été, ne manquez pas l'exposition "A corps ouvert". Et si vous avez des enfants, regardez bien leurs yeux pendant la visite: vous aurez exactement les mêmes.

EN R'VENANT DE L'EXPO…

> On utilise 14 muscles pour sourire et 43 muscles pour froncer les sourcils.

> La masse musculaire représente en moyenne 40% du poids du corps humain.

> Il y a 230 articulations dans le corps.

> Quand on éternue, l’air expulsé atteint la vitesse de 160 kilomètres par heure.

/>
/>